Né en 1940 à Alep, Jean-Claude Derey est un journaliste, un cinéaste, mais aussi un écrivain français. Du haut de ses 74 ans, l’auteur a vu la publication de plus d’une vingtaine de romans dont des policiers et des fictions qui frôlent la plupart du temps le réel. Toujours en quête d’aventures et d’intrigues, Jean-Claude Derey l’aventurier a parcouru jusqu’à aujourd’hui plusieurs pays de l’Asie du sud-est ; mais aussi du continent Africain dont il s’est lié de sentiment rapidement. En effet, sur le total de ses romans, plus de moitié se déroule en Afrique.

Portrait Jean-Claude Derey, écrivain aventurier

Jean-Claude Derey a fait entre autres des études de psychologie et d’ethnologie, tantôt il travaille comme journaliste pigiste, tantôt comme spécialiste des ressources humaines pour des organismes internationaux. Mais si l’on établi le portrait Jean-Claude Derey, c’est principalement un aventurier et un écrivain.

Jean-Claude Derey

Installé en Brenne, où il a trouvé son havre de paix, il ne cesse de parcourir le monde en quête d’aventures et de découvertes. Allant de l’Asie du sud-est jusqu’en Amérique latine, c’est en Afrique, terre de ses premières expéditions qu’il passera le plus de temps. Journaliste, humaniste mais aussi ethnologue, il consacrera plusieurs de ses œuvres à décrire ce pays dont il tombera amoureux, mais aussi pour dénoncer le sort des enfants de ce pays. Ainsi, dans Toubab or not Toubab, cet écrivain décrira les conditions de survie des enfants, si dans Les Anges cannibales, il se consacrera à plaider pour le sort des enfants qu’on utilise dans la guerre civile en Sierra Leone.

L’Afrique contemporaine de Jean-Claude Derey

Sur plus d’une vingtaine de livres qu’il a publiés jusqu’à maintenant, Jean-Claude Derey a consacré plus de la moitié pour l’Afrique. En effet, parmi les pays qu’il a parcourus jusqu’à maintenant, c’est sur le continent noir que l’auteur passera le plus de temps. Personnalité au grand cœur, il dénonce surtout le sort des enfants de ce continent qui part à la dérive. Mais il ne manque pas aussi de glisser un message dans « Mais où est donc le docteur Livingstone ? », une de ces œuvres pour faire savoir que c’est l’invasion des Occidentaux qui tend à effacer l’existence des anciennes civilisations de ce continent. Ce roman est doté d’humours mais aussi de tendresse communicative, et est écrit avec ce même style direct et très étoffé d’illustrations verbales qui baigne le lecteur dans l’aventure. Sortie en 2007 par les Editions du Rocher, c’est par cette œuvre que Jean-Claude Derey étalera sa vision de l’Afrique contemporaine en passant du détail au plus mythique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*