Comment définit-on le crowdfundingcrowdfunding0

Le crowdfunding ou financement participatif serait défini comme une sorte  de solution alternative pour le financement des entreprises.

En effet, certaines entreprises, notamment les PME rencontrent des difficultés pour emprunter auprès des banques ou autres institutions financières, faute de garantie et ils se sentiraient obligés de se retourner vers leurs connaissances qui peuvent être plus ou moins nombreuses.

Le crowdfunding en trois versions

Le crowdfunding ne cesse de se développer en France et touche le monde des start-up puisque considéré comme une alternative aux banques. Le crowdfunding  est établi selon 3 principes différents, à savoir le don contre don ou le micro crédit solitaire ou l’investissement.

Le don contre don a toujours existé sous forme de troc. Puis il y aurait eu les crédits dont certains ne sont pas rémunérés appelés crédits solidaires et en dernier, il existe le financement d’un projet en  échange d’actions.

Le don contre don est répandu dans le monde de l’art et peut être de différents montants du plus faible au plus important. Le micro crédit concernerait les projets liés à l’agriculture et le commerce sans toutefois qu’il y ait de retour et le seul principe de base est  de donner naissance à un projet avec un retour purement émotionnel. Ce sont surtout des gens  qui rechercheraient un lien social, un contact basé sur le partage et la confiance.

Pourquoi le choix du crowdfunding

Choisir  la méthode  du crowdfunding est intéressante car c’est une alternative valable aux banques surtout pour les start-up en manque de fonds propres pour démarrer. Ce type de financement va leur permettre au moins d’augmenter leur capital pour affronter les banques qui ne prêtent qu’aux riches.

Le crowdfunding ou financement participatif pour la création d'entreprise

Les sites de crowdfunding ne remplacent pas  les banques car ils ne prêtent pas d’argent mais  restent des intermédiaires de conseil et de soutien financier. Le client intéressé  entre en contact avec la société qui l’intéresse et y investit directement. L’intérêt de la démarche c’est que ce sont les internautes qui estiment si le projet va naître ou pas.

Pour ce qui est des coûts, cela dépend du projet car pour le don contre don les apports se font par petites sommes, au maximum quelques centaines d’euros alors que l’investissement dans les start-up, la mise minimale est de 1000 euros et le site qui met en contact les entreprises et les investisseurs récolte généralement 5%. Par contre si le projet ne voit pas le jour, l’argent est rendu à son propriétaire. C’est pour cela que les sites de crowdfunding sélectionnent les entreprises à grand potentiel de croissance qui vont commercialiser un  produit innovant et valable, de bonne qualité.

Mais, il faudrait  savoir qu’il existe des risques comme ne pas recevoir la contrepartie promise ou la perte totale de l’argent prêté mais il faut avouer que le potentiel de gain est attirant.

A lire aussi sur le Crowdfunding :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_participative

http://www.apce.com/pid14215/crowdfunding.html

Financement de la Création d’Entreprise

LE CROWDFUNDING GRÂCE À JOMSOCIAL

Le Crowdfunding en France

Le crowdfunding à la française

Créer sa Start Up

Financer sa Start Up

Financement Participatif : la prise de conscience des médias et des politiques

Financement de projets par le Crowdfunding

Z’entreprendre : le crowdfunding à la française !

etc.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*