Né en 1940, l’écrivain Jean Claude Derey aime voyager à travers l’Afrique et l’Asie comme journaliste indépendant. Cinéaste, il transpose les techniques cinématographiques de mise en scène et de focalisation des personnages et des évènements dans ses romans pour un bon cadrage historique. Ses lecteurs sont alors aspirés dans un univers de violence, d’injustice flagrante qui les pousseront à la résistance et à militer pour qu’une certaine justice soit rendue. Une œuvre romanesque en est sortie, « Les enfants du brouillard ».

Jean-Claude Derey, l’historien engagé

Dans « Les enfants du brouillard », Jean-claude Derey se lance dans le journalisme d’investigation pour éclaircir en historien « l’affaire Mis et Thiennot ». Ce roman tire son origine d’un fait divers criminel perpétré dans sa province des Indres juste après la deuxième guerre mondiale. Le garde-chasse d’un puissant propriétaire est assassiné et s’en suivent des procès et des scandales judiciaires dont les victimes innocentes écopent encore des erreurs du Tribunal de l’époque. Il passera quatre ans de recherches intenses pour dénouer et éclaircir les circonstances du drame, découvrir les commanditaires et peaufiner les premiers jets de cette œuvre littéraire militante.

Profil écrivain Jean-claude Derey, l’audace de sa plume et les barreaux du Tribunal

Jean-claude Dereyse métamorphose en historien justicier, les révélations duquel visent à rouvrir « l’affaire Mis et Thiennot », dossier en révision depuis un demi-sciècle. Son roman d’investigation fait un procès de la conscience collective de la France de l’après-guerre. En révélant les dessous de société française en matière de justice, de police et de tribunal, le profil écrivain Jean-claude Derey,  apparaît plus clairement. Il tente de modifier l’Histoire pour aboutir à la réhabilitation des victimes encore vivantes par un plaidoyer littéraire. C’est un réquisitoire sévère qui dénonce les dérives scandaleuses des policiers enquêteurs et des erreurs fréquentes des tribunaux.

 jean-claude-derey_écrivain_communiqué

Jean-Claude Derey ose traiter du mécanisme de vie en certains milieux hostiles, le monde judiciaire et de la police aux mains des hommes de l’ombre, les puissants au pouvoir qui peuvent se permettre d’étouffer des affaires qui éclaboussent. Il entraîne ses lecteurs à réclamer justice et à militer pour le processus de réhabilitation des victimes judiciaires.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*